Email :
Password :



 Pas d'actualités pour le moment.
Michel Rozzi
Concepteur du KJRE Système
(Kali Jeet kune do Rozzi Evolution Système)
Groupe Coordination et Développement AMSEA FFK
m-rozzi@wanadoo.fr
06 64 95 22 53

Articles Kali Eskrima/Jeet Kune Do - KJRE Système

Rubrique : Mémoire 6è Dan - Extraits

Article édité le : 21/01/2020
Auteur : Michel Rozzi

p.16 - Pénétration (Mémoire 6e Dan)

La Pénétration
• entrer dans, toucher profondément, passer à travers

On voit déjà là qu’il y a 3 dimensions à la pénétration

Mais il faut ajouter à cela une 4è dimension plus subtile et essentielle dans la
qualité du contact dans les arts de combat :
Térébrant :
• qui creuse en profondeur.

exemple : une douleur profonde, donnant l’impression d’un clou qu’on enfonce dans les tissus ...


Lorsqu’on frappe, lorsqu’on impacte, il est possible de le faire à plusieurs niveaux de profondeur par rapport à zone d’impact,
cela en fonction de la cible que l’on veut atteindre,
ainsi que du degré de dégâts que l’on veut occasionner.

Plus on veut occasionner des dégâts, plus « térébrant » il faut qu’on soit ...


En KJRE Système, on distingue,
que ce soit pour un contrôle, une poussée, une frappe,
le contact dans :
• la peau
• le muscle
• l’organe (sur une partie du corps qui recouvre un organe)
• l’os

Pour illustrer le propos, je vais prendre comme exemple une frappe directe de paume sur le pectoral,
que ce soit en attaque simple ou au cours d’une application :

• Pour l’apprentissage technique, ou vient impacter légèrement sur la peau du pectoral, ce qui permet d’exprimer la technique en tenant compte de la réaction physiologique, mais sans risque ni danger pour le partenaire.

• Une fois les partenaires aguerris, on frappe de manière à impacter le muscle sous la surface de peau, ce qui permet encore d’exprimer la technique en tenant compte de la réaction physiologique, toujours sans danger pour le partenaire, mais avec le risque de provoquer une contusion (un « bleu »), notamment lorsque la séquence technique est répétée.
Il est possible de pallier à cela en réduisant l’intensité de la technique.

• Il est aussi possible d’impacter avec la volonté
o de briser les côtes sous le pectoral
o d’impacter le poumon sous les côtes

La notion de « frappe térébrante » est là essentielle, pour focaliser l’énergie. On rejoint là la notion de « Kime » dans les arts martiaux Japonais.

Il est évident qu’il n’est pas possible de pratiquer avec contact sur partenaire sans réduire ET l’intensité ET la volonté de briser.
Cela ne peut se pratiquer de manière réaliste qu’en faisant de la casse, de brique ou de planche.

Michel Rozzi - Mémoire 6e Dan Kali Eskrima FFK - page 16



Pour ajouter un commentaire, merci de vous connecter dans votre espace membre au préalable.


Les commentaires sur cet article

 Pas de commentaire pour le moment.


Cours et stages Kali Jeet Kune Do Paris. Mentions | Liens web - Site réalisé par CTConception